Bientôt la vignette critair sera effective dans l’ensemble des villes et agglomérations françaises. Beaucoup de gens sont convaincus de l’importance de cette éco-pastille et ont déjà entamé leur demande. A Rennes, la pollution est élevée que les autorités locales jugent nécessaire d’adhérer au système de la vignette ou certificat de qualité de l’air.

Rennes adopte la vignette critair

Au même titre que les grandes métropoles soucieuses de la qualité de l’air comme Paris, Toulouse et Grenoble, Rennes adopte également la vignette critair. La ville rennaise est convaincue de l’importance de cette pastille écologique qui vient intervenir dans la lutte contre la pollution atmosphérique. Une lutte qui, depuis quelques années, est devenue une priorité pour l’Etat car la pollution peut causer plusieurs milliers de décès tous les ans en France comme dans le reste du monde.

Tant que des voitures polluantes circulent dans les rues et sur les routes, aucune ville ne sera épargnée par la pollution. En effet, les voitures et tout type de véhicule motorisé constituent la première cause de la pollution de l’air sachant qu’ils émettent des particules fines dans l’air. Ces particules fines sont dangereuses pour la santé. Par ailleurs, les émissions polluantes ne sont pas les mêmes pour tous les véhicules, d’où l’intérêt de la vignette critair, un certificat de qualité de l’air. Il détermine le degré de pollution de chaque voiture, rendant plus simple l’identification des modèles les plus polluantes.

Lorsqu’ils sont identifiés sur la base de la vignette écologique, les autorités peuvent facilement leur interdire l’accès à ce qu’on appelle « ZCR », la zone ou la circulation différenciée est appliquée. De quoi s’agit-il ? Il s’agit d’une zone de circulation restreinte, dédiée uniquement aux voitures et deux roues qui polluent moins. Pour l’heure, au sein de plusieurs agglomérations, les automobilistes conduisant des voitures classées particulièrement polluantes ne peuvent plus circuler à leur guise. Ces voitures ne seront autorisées à circuler que tôt le matin, avant 8 heures du matin et tard le soir après 20 heures. Et ce, surtout en cas de pic de pollution déclaré. Les mesures contre elles sont aussi moins strictes pendants les week-ends. Pour Rennes, la vignette critair sera effective d’ici le début du mois d’octobre. Ainsi, les automobilistes et les motards sont invités à demander dès maintenant leur éco-pastille qu’ils devront apposer sur le pare-brise de la voiture ou sur la fourche de leurs deux roues.

L’application de la circulation différenciée à Rennes

Même si la pollution n’est pas aussi déplorable dans cette ville, les autorités rennaises sont prêtes à appliquer la circulation différenciée en présence d’épisode de pollution à partir du mois d’octobre prochain. La libre circulation des véhicules dépendra de la couleur et du numéro de leur vignette. Les autorités responsables de contrôler le véhicule s’assureront de vérifier chaque vignette apposée sur un véhicule désirant pénétrer sur le territoire rennais : pendant un épisode de pollution et dans la zone ZCR. La préfecture rennaise a déjà fait savoir son ambition de rendre effective la vignette critair cet automne.

Comme dans les métropoles ayant déjà adopté la vignette écologique, dès le 4e jour d’un épisode de pollution, les voitures les plus polluantes seront exclues de la rocade de Rennes. L’objectif étant de réduire autant que possible les émissions polluantes favorisant la pollution atmosphérique. Dès le 6e jour, les véhicules classées 4 et 5 sur la base de la vignette ne pourront pus circuler, toujours dans l’objectif de réduire les émissions polluantes.

L’application de cette mesure permettrait, en effet, de garantir une réduction d‘environ la moitié le taux de production de dioxyde d’azote et de particules fines. Un conseil : demandez votre vignette critair dès aujourd’hui car l’absence peut vous faire écoper d’une amende que vous soyez automobiliste ou motard. Notez que l’amende peut dépasser les 350 euros pour les voitures. Vous serez aussi sanctionné si vous circulez à bord d’un véhicule avec la mauvaise pastille : cela est considéré comme une fraude.