Après plusieurs villes de France à avoir adopté la vignette critair, c’est au tour de Nancy de s’y mettre. La vignette critair sera effective à partir du printemps prochain dans cette ville. Si certains automobilistes et motards ont déjà demandé leurs pastilles écologiques, d’autres s’y opposent encore. Intéressons nous de près aux motards en colère dans la ville de Nancy à cause de ce système anti-pollution.

Pourquoi les motards ne sont pas d’accord ?

La FFMC ou la fédération française des motards en colère qualifie la mise en place de ce système anti-pollution comme une discrimination envers les motards. En effet, ils n’ont pas tous les moyens de s’acheter un nouveau véhicule, un modèle plus récent pouvant leur permettre de circuler librement. Pour pouvoir circuler librement, il convient d’avoir une vignette numérotée de 0 à 4 et la plupart d’entre eux ne possède pas de véhicule pouvant satisfaire cette exigence pour l’heure.

critair nancy

De ce fait, ils ne peuvent pas tous s’offrir une nouvelle moto récente : ce qui cause un mécontentement important des motards à Nancy. La fédération trouve aussi que la vignette écologique « antisociale » vu que ceux qui seront interdits de circulation ne pourront pas se rendre en ville avec leur moto et devront camper en banlieue. Aux motards de souligner que les pics de pollution ne sont pas fréquentes comme dans les autres villes à Nancy, ce qui devrait remettre en cause la mise en place de ce système. De plus, lorsque la fédération est entrée en contact avec la mairie de la ville, elle n’a pas été tenue au courant de la mise en place de la ZCR dans la ville.

De plus, les motards soulignent que la lutte contre la pollution de l’air d’origine automobile n’est pas prioritaire, que d’autres formes de pollution doivent être traitées en premier. A eux de préciser que l’apposition de la vignette constituera une gêne pour la circulation des usagers de la route de la ville de Nancy au quotidien. Les motards en colère ne comptent pas rester là, ils comptent renforcer leurs actions pour obtenir gain de cause.

La vignette sera effective à Nancy au printemps 2019

Mécontentement ou non la vignette critair sera effective au printemps 2019 avant l’été, bien avant que la canicule soit au rendez-vous. Tous les automobilistes et motards devront anticiper en demandant dès maintenant leur éco-pastille car d’ici le prochain printemps, celle-ci sera obligatoire. Il ne se donc plus possible de circuler librement à Nancy sans cette vignette écologique comme c’est déjà le cas dans de nombreuses villes et agglomérations de l’Hexagone actuellement : Paris, Grenoble ou Lyon.

Si vous faites partie de ces motards qui ne sont pas encore convaincus de l’intérêt de ce système, vous devez savoir qu’il s’agit d’une action visant à renforcer la lutte contre la pollution de l’air. Certains n’imaginent même pas que cette forme de pollution est particulièrement meurtrière sachant que des études ont pu démontrer qu’elle se trouve à l’origine de plus de 40.000 décès par an en France. La santé publique est dès lors menacée en permanence. Beaucoup ignorent d’ailleurs que l’air est pollué par les émissions de particules fines des voitures qui circulent sur la route et dans les rues au quotidien. La quantité d’émissions polluantes n’est pas la même pour toutes les voitures et les deux roues.

C’est bien pour cela que la vignette a été créée afin de mieux classer les voitures en fonction de leur degré de pollution. Ainsi, il sera plus facile aux autorités de contrôle d’interdire l’accès aux voitures polluantes dans les zones classées ZCR (zone de circulation restreinte). Seuls les voitures et les motos les moins polluantes sont autorisées à y circuler librement.

Les plus polluantes ne pourront pénétrer dans ces zones qu’à des heures bien définies : généralement avant 8 heures du matin et après 20 heures du soir, ou bien le samedi et le dimanche. Aujourd’hui, beaucoup de villes sanctionnent l’absence de la vignette sur les voitures et les motos : amende pouvant aller jusqu’à 375 euros environ. Nancy, attendra encore jusqu’au printemps 2019 pour rendre obligatoire la vignette, les motards en colère peuvent encore souffler…