Dans le cadre de la lutte contre la pollution, l’Etat continue son action avec le contrôle automatisé des vignettes critair. Pour ce faire, des caméras sont mises en place pour effectuer les vérifications à Paris, la ville classée parmi les plus polluantes de France. Cette action est, en effet, renforcée pour interdire la circulation des voitures classées polluantes dans les zones ciblées à l’instar de la capitale française.

L’installation de caméras pour une vérification optimisée

Les vignettes anti-pollution sont particulièrement indispensables pour renforcer la lutte contre la pollution. Elles sont collées sur les pare-brises mais souvent elles sont soient absentes ou mauvaises. D’où l’importance du contrôle renforcé par les caméras, surtout dans les villes classées parmi les plus polluantes notamment la ville de Paris. Les vignettes classent les voiture de 0 à 5, celles de classe 5 sont les plus polluantes.

A Paris, leur circulation est restreinte, elles ne peuvent pas circuler entre 8 heures du matin et 20 heures du soir. Seulement, certains conducteurs ne respectent pas cet horaire et profite du trafic pour se faufiler parmi les voitures au sein de l’embouteillage. A noter qu’environ 600.000 voitures pénètrent dans la capitale tous les jours.

La mise en place de caméra semble donc être la meilleure solution pour faciliter le contrôle des vignettes critair. Ainsi, les amendes ou les contraventions seront tout de suite délivrées au domicile du propriétaire de la voiture concernée.

Les caméras installées seront capables de scanner les vignettes pour faciliter le contrôle. Ce système de vérification automatisée peut être mis en place d’ici 2019 à Paris d’après la Mairie de la ville. Pour les autres villes, le système sera effectif d’ici 2020. Grâce à la mise en place de cette catégorie de contrôle, l’Etat envisage de réduire le taux de mortalité lié à la pollution de l’air : estimé à 45.000 en France d’après les études menées par le CNRS.

Important

Pour l’instant la date de mise en place du système de contrôle n’a pas été précisée par les autorités compétentes. Néanmoins les deux ministres Nicolas Hulot et Elisabeth Borne travaillent dessus pour que le système soit effectif dans les meilleurs délais. A part la capitale française, le système s’étendra dans d’autres agglomérations comme Grenoble, Marseille, Toulon, Saint-Etienne, Montpellier, Martinique, Reims, Lyon, etc.

La mise en place d’un tel système de contrôle aide le gouvernement à rendre plus efficace l’utilisation des vignettes critair. Cela permet de renforcer les actions visant à renforcer la « mobilité propre » et la « qualité de l’air ». Les citoyens ne doivent pas s’inquiéter puisque ce genre de système ne viendra pas gêner leur quotidien, il est là pour lutter contre la pollution de l’air. Aux deux ministres concernés de souligner qu’il s’agit d’une action entrant dans le cadre d’une urgence sanitaire.

Si vous n’avez pas encore demandé votre vignette critair, faites la demandes en ligne sur vignette-critair.fr. Faites ensuite apposer la vignette correspondant au classement de votre voiture sur votre pare-brise, à côté de celle de votre assurance auto de préférence. L’important c’est qu’il soit parfaitement visible. Ce qui devrait permettre aux autorités de déterminer le niveau de pollution de votre véhicule.

Ce sera l’information que les caméras autorisées à contrôler les vignettes liront lorsque vous circulerez dans une ville où le système est effectif. Notez qu’une mauvaise vignette est synonyme de délit, vous pourrez être sanctionné d’une amende si votre voiture circule avec. C’est comme si vous mentez sur le classement de votre voiture : par exemple, si vous avez une pastille classe 3 au lieu de classe 5. La classe 5 étant la plus polluante de toutes.